vendredi 26 décembre 2014

Une exposition à pattes de velours

Le Musée de la Mode
05 63 43 15 90
Lieu :
17 rue de la Souque 81000 ALBI
Horaires :
Du mardi au dimanche : de 9h30 à 12h et de 14h30 à 18h
Site internet : www.musee-mode.com

Plus que deux jours pour découvrir l'exposition au Musée de la mode !
Deux visites guidées samedi et dimanche.

Ce musée, entièrement privé, est né de la passion d'un collectionneur, Dominique Miraille. Depuis trente ans, il a à coeur de préserver notre patrimoine textile à travers la conservation de costumes acquis par le biais de dons ou d'achats. Chaque année, depuis 3 ans, il donne vie à une exposition sur un thème particulier. Cette fois-ci, c'est le velours qui est à l'honneur, du 1er avril au 28 décembre 2014 !

En entrant dans ce lieu, on chuchoterait presque. Il faut dire que le musée prend place dans une demeure qui fut autrefois le couvent des annonciades et qui conserve encore des vestiges architecturaux du XIIe au XVIIe siècle (plafond à la française, cave voûtée...) Il y règne une atmosphère à la fois sereine et énigmatique. Le temps semble suspendu dans les trois pièces qui accueillent l'exposition éphémère. Les costumes, nimbés de lumière tamisée, prennent une tournure majestueuse et exceptionnelle. Du fait de leur rareté autant que de leur remarquable état de conservation, on se sent privilégié de pouvoir les découvrir après tant d'années passées à l'ombre des regards. Et on passe d'une vitrine à l'autre à pas de velours...


Il ne reste donc plus que deux jours pour découvrir les pièces de la collection. C'est l'occasion d'en apprendre davantage sur le travail du velours et au passage, les histoires liées au port des différents accessoires et costumes. Tout comme les vieilles pierres livrent leur secret, les vêtements racontent des tranches de vie et en disent parfois long sur ceux qui les ont porté.


L'histoire de cette traîne est émouvante. Elle a nécessité 9 mois de travail et était destinée à être portée par une jeune fille devant être présentée à la cour de Budapest. Sa famille, ruinée, avait tout intérêt à ce qu'elle trouve un bon parti afin d'éviter la déchéance. Mais la demoiselle a connu une fin prématurée et ne l'a jamais revêtue...


D'autres anecdotes sont drôles, étonnantes. Par exemple, savez-vous pourquoi les hommes portaient autrefois un bonnet pour fumer ? Ou encore la raison pour laquelle un garçon d'une dizaine d'années pouvaient offrir une paire de jarretière à une jeune fille du même âge ? Les réponses vous seront contées par Dominique en personne.


Alors si vous avez une petite heure devant vous, n'hésitez pas à pousser la porte du n°17 rue de la Souque...
Retrouvez le sommaire : ici

1 commentaire:

  1. Dominique Miraille28 décembre 2014 à 11:46

    Bonsoir,

    Merci pour cet article superbe concernant mon "bébé" porté à bras le corps pendant 30 ans !

    Je suis content que ce lieu vous ai séduit, merci mille fois.
    Partage Facebook obligatoire.

    Passez de bonnes fêtes aussi...
    pour ma part, je démonte Pattes de velours lundi et je commence Noir sur Blanc, noir et blanc dans la foulée !

    et cette expo vous séduira encore davantage.

    à bientôt

    Dominique

    RépondreSupprimer

A vos mots... Prêt ? Palabrez !